C'était mieux avant!!!

  • Nico Tondeur
  • GAG Manager
  • Agiliste / Serious Gamer depuis 2004
  • « La valeur ne passe que par l’humain! »

Une transformation agile qui bat de l’aile?

Lorsqu’un coach intervient sur une transformation agile, il n’a pas toujours l’occasion d’être présent dés le lancement de l’initiative. Souvent même, nous intervenons lorsque la transformation est en cours depuis quelques mois (années) ou pour accompagner une situation de transformation devenue compliquée.
Malheureusement, bien que nous soyons correctement armé pour ce genre de situation, il y a certains arguments qui nous sont souvent difficiles à contrer… Le « c’était mieux avant! » en est un superbe exemple.
 

Comment c’était avant?

 Le problème lorsqu’on est confronté à ce genre de phrase, c’est que nous n’avons pas forcément l’historique de ce qui se faisait avant et surtout de comment c’était avant.

Cassette Audio

Et dans ce cas, il ne faut pas tomber dans la généralité ni dans les lieux communs. Peut-être en effet, était-ce mieux avant, ou alors pas, mais si ni vous, ni la personne en face n’a les arguments pour alimenter ce débat, il vaut mieux ne pas entrer dedans.Il faut alors se concentrer sur ce qu’il y a devant nous, la raison de notre présence afin d’accompagner la transformation et sur notre étonnement (observation de lancement d’intervention) par rapport à ce que nous avons constaté.

Nous pouvons alors avancer sur ce qui est à améliorer maintenant, sans tomber dans le jeu de la personne en face et faire un retour vers l’avant… 

Une transformation doit répondre à une promesse afin de résoudre des irritants.

Nous devons mettre un point d’honneur à ne pas nous transformer pour le plaisir de nous transformer.Autrement dit: la transformation ne doit pas être une fin en soit… L’origine d’une transformation est généralement lié, justement, au fait que ca n’allait pas (suffisamment) bien avant. Donc, le but de cette transformation sera d’effacer les irritants ou d’améliorer des rendus (performances).
Mais alors, comment se préparer à répondre à ces expressions? Il existe deux cas de figure:
-Nous intervenons au lancement de la transformation.
-Nous intervenons dans une transformation déjà lancée.

 

Dans le premier cas, le coach se doit d’accompagner les acteurs de la transformation dans l’identification des irritants qui ont suscités cette dernière et leur proposer de garder une

Stats
 

image de ce qu’était « l’avant ». On peut par exemple garder des mesures d’indicateurs, des historiques de retours utilisateurs… Le lancement d’une transformation passe parfois par la mise en place d’indicateurs de l’avant afin de pouvoir suivre l’efficacité de la transformation…

Dans le second cas, c’est un peu plus compliqué… L’avant n’est plus visible par le coach, et du fait, si les acteurs n’ont pas fait cet effort d’historisation, il est généralement trop tard pour le lancer… Comment se lance-t-on alors? Peut-être en reposant les bases de la transformation. Il faut être sur qu’elle a un sens, que les objectifs de cette dernière sont connus et partagés… il n’est jamais trop tard pour se poser la question des indicateurs clés qui permettent de prouver l’efficacité de ce qui est entrepris… 

Répondre à cette expression de frustration.

Nous l’avons vu, il est généralement plus aisé de répondre à ce genre de remarque lorsque nous avons des éléments factuels préparés pour conforter les efforts de transformation. 

Cependant, si les arguments présentés contre la transformation se valent et que nous n’avons pas de contre argument, il peut être judicieux d’utiliser ces informations pour avancer dans la transformation afin de rétablir le bon ressenti ou les indicateurs dégradés. La petite phrase, qui se veut généralement assassine, devient alors un moteur dans la création de valeur via la transformation.

Cet article vous a été utile?

Cliquez sur un cœur pour voter.

H@cktivités Sur les Mêmes Thèmes

H@cktivité – GPS (Grille de Programmation Solidaire)

GPS: un outil qui permet de mettre en avant l'impact de la dispersion sur l'atteinte des objectifs.

C'est parti >

H@cktivité – Rétrospective Scrooge

Une rétrospective basée sur le thème de Scrooge, idéale pour les ateliers de fin d'année.

C'est parti >

H@cktivité – Dessine moi un visage

Un outil pour discuter responsabilité et participation.

C'est parti >

H@cktivité – OKARI

Un outil pour aider les équipes à s’améliorer en s’adaptant à leur contexte et aux objectifs de leur entreprise

C'est parti >

H@cktivité – RA Poker

Un outil pour discuter responsabilité et participation.

C'est parti >

H@cktivité – Les chapeaux de Bono

Un classique du management personnel et de groupe au service de la prise de décision et de la transparence.

C'est parti >

H@cktivité – I can get no communication

Peut-on atteindre notre objectif sans communiquer? Quelles seraient les conditions du succès?

C'est parti >

H@cktivité – Scrum Wars

Réviser Scrum tout en développant sa planète dans le but de battre les adversaires.

C'est parti >

H@cktivité – Rétrospective 2-3-6

Une rétrospective interessante, utilisant un fonctionnement proche des liberating structures

C'est parti >

Twitter Feed